Quelles sont les aides pour financer son permis de conduire ?

Vie Quotidienne

Vous vous êtes décidé..., vous allez passer votre permis de conduire. Vous avez mis de l’argent de côté grâce à votre job de l’été dernier, vos parents vous aident un peu… mais il vous reste encore à en financer une partie. Pour boucler votre budget, vous pouvez solliciter des aides pour financer votre code et vos heures de conduite.

En route ! 


  1. Le « Permis à 1 € par jour » 
  2. Une aide de 500 € pour les apprentis majeurs
  3. La "Bourse au permis" des collectivités locales (communes, agglos…)
  4. Le Fonds d’Aide aux Jeunes des Départements (Conseil Départemental) 
  5. L’aide au permis de Pôle emploi
  6. Le compte personnel de formation
  7. L’aide de la Mutualité Sociale Agricole 
  8. Le dispositif « Tope-là ! » du Département de la Seine-Maritime
  9. Le dispositif « Civic’up 27 » 

 

Le « Permis à 1 € par jour »

Si vous avez entre 15 et 25 ans et que vous souhaitez passer votre permis de conduire (permis B – véhicules légers) ou moto (permis A), le dispositif « Permis à 1 € par jour » est fait pour vous. Il consiste à emprunter de 600 € à 1 200 € auprès d’un établissement financier (banque, mutuelle/assurance, etc.) partenaire. Cela ne baisse pas le coût total de votre formation auprès de l’auto-école mais facilite l’étalement de votre paiement, en vous proposant le principe du prêt "à taux zéro". L’État se porte caution pour vous et prend à sa charge les intérêts. Autre avantage : vous n’avez aucun frais de dossier.

Pour connaître les banques partenaires, consultez le site de la Sécurité routière

Quant au remboursement, rien de plus simple. Il se fait sur la base de 30 € par mois et commence dès le mois suivant le déblocage des fonds. Quelle que soit la durée de votre formation au permis de conduire, vous avez entre 20 et 40 mois pour rembourser intégralement le montant emprunté.

Retrouvez quelques exemples de remboursement sur le site de la Sécurité routière.

Attention, seules les écoles de conduite partenaires offrent la possibilité d’accéder au dispositif « Permis 1 € par jour ». Elles souscrivent à une charte de qualité de la formation et à une garantie financière obligatoire.

Pour bien choisir son auto-école et connaître celles qui sont  conventionnées, consultez le site de la Sécurité routière

⚠️ BON À SAVOIR
Même si vous avez échoué à l’épreuve pratique du permis, vous pouvez bénéficier du "Permis à 1 € par jour" - en empruntant 300 € - si vous souhaitez faire une formation complémentaire.

Une aide de 500 € pour les apprentis majeurs 

Si vous êtes majeur et en formation en contrat d’apprentissage, l’État peut vous aider à financer votre code et vos heures de conduite pour l’obtention de votre permis de conduire. Vous pouvez obtenir une prime de 500 €, sans conditions de ressources et sans avoir besoin de justifier des déplacements entre votre CFA (Centre de Formation d'Apprentis) et votre employeur dans le cadre de votre apprentissage.

Quelles sont les conditions ? 

  • Être âgé de 18 ans minimum 
  • Être titulaire d'un contrat d'apprentissage en cours d'exécution
  • Être engagé dans un parcours d'obtention du permis B 

⚠️ À NOTER
Vous ne pouvez pas bénéficier de cette aide si vous êtes mineur et que vous passez par la conduite accompagnée.

Quelle est la procédure ? 

Adressez-vous directement auprès de votre centre de formation, en leur demandant le formulaire spécifique. Après l’avoir rempli et signé, remettez-le à votre CFA, sans oublier les pièces justificatives (pièce d'identité et copie de la facture de l'école de conduite datant de moins de 12 mois avant la demande d'aide). Même si vous avez déjà commencé votre formation en apprentissage à 16 ou 17 ans, vous avez le droit de demander cette aide financière. La demande est instruite directement par votre centre de formation. En cas de réponse positive, les 500 € sont versés soit sur votre compte, soit sur le compte de votre auto-école.

⚠️ BON À SAVOIR
L'aide est attribuée une seule fois. Elle est cumulable avec d'autres aides au permis de conduire. Votre demande d'aide peut se faire avant le début de vos cours (peut permettre de payer l'acompte à l'auto-école). Si vous avez déjà réglé votre école de conduite, il vous suffit de présenter au CFA une ancienne facture datant de moins d'un an.

Plus d'infos sur le portail de l'Alternance

La "Bourse au permis" des collectivités locales (communes, agglos…)

Fruit d’un partenariat entre l'État et l'Association des maires de France, la collectivité locale prend en charge une partie du coût de votre permis de conduire en versant directement la bourse à votre école de conduite. En contrepartie de cette aide, vous vous engagez à faire entre 40 h et 50 h d’activités d'intérêt collectif (bénévolat) au sein d’une structure identifiée (association caritative généralement). Si possible, choisissez votre auto-école sur la liste des écoles de conduite conventionnées au titre du dispositif du "Permis à 1 € par jour" (cf. paragraphe ci-dessus).

Quelles sont les conditions ?  

  • Avoir entre 18 ans et 25 ans
  • Être engagé dans un parcours d'obtention
  • Résider sur la commune où est proposée la « Bourse au permis » 
  • Assurer vos heures d’engagement 
⚠️ Vous serez prioritaire si vous ne disposez pas de ressources personnelles ou familiales suffisantes pour financer la préparation à votre permis de conduire. 

Plus de détails sur la « Bourse au permis » 

Dans l'Eure et en Seine-Maritime : 

  • Caudebec-Les-Elbeuf 
  • Communauté de communes de Lyons Andelle 
  • Communauté de communes du pays de Conches 
  • Évreux 
  • Gasny 
  • Intercom Bernay Terres de Normandie 
  • Le Trait 
  • Commune de Rives-en-Seine 
  • Malaunay 

Dans les départements du Calvados, la Manche et l'Orne : 

  • Caen - Mission locale de Caen la Mer / Communes de l'agglomération caennaise 
  • Communautés de communes de l'arrondissement de Mortagne-au-Perche / Mission locale de l'Aigle 
  • Saint-Lô (Pass permis jeunes) 
  • Torigny-les-Villes 
⚠️ Toutes les mairies ne proposent pas la bourse au permis de conduire. Ce dispositif doit être voté par le conseil municipal. D'autres initiatives locales peuvent exister ; n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre collectivité.

 

Le Fonds d’Aide aux Jeunes des Départements (Conseil Départemental) 

Si vous êtes sans ressources ou avec des revenus très faibles et dans une démarche d’insertion sociale et/ou professionnelle, vous pouvez peut-être bénéficier du Fonds d'Aide aux Jeunes (FAJ)
Le FAJ est un dispositif des Départements permettant de vous aider et de vous accompagner dans le financement de votre formation, le paiement de frais d'inscription à un concours ou à un examen, l'aide au permis de conduire, etc. Dans le cadre de l'obtention du permis B, le montant de l'aide s’élève en moyenne de 500 € à 1 000 € (varie en fonction des Départements) voire 1 500 € maximum (300 € pour le code et 1 200 € pour la conduite).

► Retrouvez toutes les infos pour les 5 départements normands : 

L’aide au permis de Pôle emploi 

Si vous n’êtes pas titulaire du permis de conduire et que vous rencontrez des problèmes pour votre recherche ou reprise d’emploi, votre conseiller Pôle emploi peut vous proposer une aide financière, sous certaines conditions. 

Quelles sont les conditions ?  

  • Être âgé de 18 ans minimum 
  • Être inscrit à Pôle emploi depuis au moins 6 mois (de manière continue) 
  • Être disponible pour occuper un emploi 
  • Percevoir aucune allocation chômage ou être indemnisé au titre d’une autre allocation dont le montant est inférieur ou égal à celui de l’Allocation de Retour à Emploi minimale (ARE). 

Quelle est la procédure ? 

Avant de vous inscrire auprès de votre école de conduite, faites votre demande d’aide auprès de votre conseiller Pôle emploi, en remplissant le formulaire spécifique (référence 303) et y joignant le devis détaillé et le relevé d'identité bancaire (RIB) de l'auto-école.
Après validation de votre dossier, Pôle emploi versera directement à l’auto-école, jusqu’à 1 200 € maximum. 

⚠️ L'aide au permis de conduire ne peut être attribuée que dans la limite des enveloppes budgétaires disponibles, qui varient en fonction des régions.

Retrouvez plus d’infos sur le site de Pôle emploi

Le compte personnel de formation

Que vous soyez demandeur d’emploi ou salarié, si vous avez un projet professionnel et que vous n’avez pas le permis de conduire, vous pouvez utiliser vos droits acquis sur votre Compte Personnel de Formation (CPF). 

FOCUS sur le Compte Personnel de Formation 

Le CPF est un compte individuel, utilisable tout au long de votre vie active, pour suivre une formation. Dès lors que vous travaillez ou avez travaillé plus de 50 % d’un temps complet, vous cumulez des droits en euros : entre 500 € et 800 € par an en fonction de votre statut. Cette « épargne » vous permettra un jour, si vous le souhaitez, de : 

  • Bénéficier d’un accompagnement à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)     
  • Certifier un socle de connaissances et de compétences 
  • Réaliser un bilan de compétences 
  • Acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel, etc.) 
  • Créer ou reprendre une entreprise 
  • Préparer les épreuves du permis de conduire
Plus d’infos sur : www.moncompteactivite.gouv.fr 

Vous pouvez cumuler vos droits CPF avec d'autres aides comme le "Permis à 1 € par jour". Il vous suffit d'établir un devis avec l’auto-école que vous aurez choisie. Cette dernière devra respecter les points ci-dessous : 

  • Avoir procédé à la déclaration d’activité prévue par le code du travail 
  • Respecter les critères permettant de s’assurer de la qualité des actions de formation 
  • Être inscrite par les organismes financeurs dans leur catalogue de référence

Après toutes ces vérifications d’usage, connectez-vous sur votre CPF et finalisez votre dossier.

⛔ Si vous étiez titulaire d’un permis de conduire et que vous faîtes l’objet d’une suspension ou d’une interdiction de le passer, vous ne pourrez pas utiliser votre CPF pour le financer.

 

L’aide de la Mutualité Sociale Agricole 

Sous certaines conditions, la Mutualité Sociale Agricole (Sécurité Sociale Agricole) peut vous aider à financer une partie des frais liés au passage du permis B (conduite accompagnée, préparation classique) ou moto. 

Quelles sont les conditions ?  

  • Être âgé entre 16 et 25 ans 
  • Relever de la MSA (vous ou votre foyer)

Pour savoir si vous pouvez prétendre à cette aide, contactez directement votre caisse MSA.
 

Le dispositif « Tope-là ! » du Département de la Seine-Maritime

« Tope-là ! » permet de financer vos projets en contrepartie d’un engagement bénévole. 
Avec ce dispositif, le Département de la Seine-Maritime soutient votre implication dans la vie des autres en vous donnant un coup de pouce de 400 € pour des projets qui viseront l’autonomie sur les champs prioritaires que sont le logement, les études, la formation, la mobilité (donc le permis de conduire !) et la santé.

Quelles sont les conditions ?

  • Résider en Seine-Maritime depuis au moins 6 mois, 
  • Être âgé de 16 à 25 ans, 
  • Avoir un compte bancaire ou postal, 
  • Présenter un projet en lien avec les études, la formation, la mobilité locale, européenne ou internationale, le logement ou la santé dans sa globalité, 
  • S’engager à faire au moins 40 heures de bénévolat dans l’association de votre choix.
Infos complémentaires et dossier de demande en ligne sur : www.seinemaritime.fr 
 

Le dispositif « Civic’up 27 » 

La CAF de l’Eure, en partenariat avec la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de l’Eure et le CRIJ Normandie, proposent de soutenir vos projets avec une bourse pouvant aller jusqu'à 1500€. 

Quelles sont les conditions ?

  • Avoir entre 16 à 25 ans,
  • Résider dans l’Eure,
  • Éffectuer une mission de service civique dans un organisme d’accueil dans l’Eure.

Avec le volet "Mobilité de proximité", bénéficiez d’un coup de pouce pour votre projet d’avenir avec une aide au financement de votre permis de conduire, permis deux roues, etc.

Toutes les infos sur le service « Civic’up 27 »