Ce qui change en 2023

Vie Quotidienne

Après les cotillons, et le décompte avant le passage à la nouvelle année, il est temps de faire le point sur ce qui change en 2023. 

Actualité mise en ligne le 10/01/2023
Actualité mise à jour le 19/01/2023


Sommaire

Les nouveautés de ce début d'année

Mise en place d'une indemnité carburant, aides financières pour le covoiturage, revalorisation du barème de l'impôt sur le revenu, suppression définitive de la taxe d'habitation... On fait le point sur les changements qui marquent ce début d'année car l'augmentation du smic n'est pas la seule nouveauté !

Mise en place de l'indemnité carburant

Le Gouvernement avait mis en place une « remise carburant » mais depuis janvier 2023, celle-ci est remplacée par une indemnité carburant de 100 €. Pour en bénéficier, il faut obligatoirement en faire la demande sur le site impots.gouv.fr.

Création d'un « chèque bois »

Si vous êtes chauffé principalement au bois, vous pouvez être éligible au "chèque bois", dont le montant est compris entre 50 et 200 €.

Le chèque bois est accessible sur demande - jusqu'au 30 avril 2023 - auprès de l’Agence de Services et de Paiements (ASP), sur présentation d’une facture nominative ou une attestation  (chauffage collectif). Les chèques seront envoyés en février.

Maintien du bouclier tarifaire sur l'énergie

Ce bouclier tarifaire permettra de limiter la hausse de vos factures d'énergie (à savoir une augmentation de 15 % max. à compter de janvier 2023 pour les factures de gaz, et à 15 % également pour les factures d'électricité à compter de février 2023).

AUTRE INFO AUTOUR DU LOGEMENT  
L'accompagnateur Rénov' devient obligatoire pour bénéficier de subventions pour des travaux de rénovation énergétique globale du logement.

Aides financières pour le covoiturage

Si vous vous lancez dans le covoiturage courte-distance, sachez que vous pouvez recevoir une prime de 100 €. Cette prime prendra la forme d'un versement progressif :

  • une première partie au premier covoiturage
  • et le reste au dixième covoiturage, dans un délai de trois mois à compter du premier covoiturage.

autour de la santé