02 32 10 49 49 Info Jeunes ROUEN

02 31 27 80 80 Info Jeunes CAEN

Contact et RDV une question, un projet ?

Changeons les règles : lutter contre la précarité menstruelle

Vie Quotidienne

Pour des millions de femmes, les menstruations pèsent fortement sur leur budget !
Focus sur la précarité menstruelle. 

Article mis en ligne le 09/06/2022


La précarité menstruelle, c'est quoi ? 

Précarité menstruelle : désigne les difficultés à se procurer des protections périodiques de première nécessité. Certaines personnes n’ont pas accès à suffisamment de protections, tandis que d’autres n’y ont pas accès du tout.

Les faits

En tout, environ 2 millions de femmes doivent faire le choix entre acheter des produits hygiéniques ou d'autres produits de première nécessité.

Il faut donc le dire, les règles coûtent chères ! Par mois, l'achat des serviettes et des tampons s'élève entre 10 à 15 € minimum, soit environ 150 € par an. Pour un budget limité, ces dépenses sont malvenues. Résultat ? Des femmes sont obligées de garder pendant des heures la même serviette ou le même tampon. 

Il est temps que toutes les femmes vivent leurs règles dignement, vous ne pensez pas ?

 LIEN UTILE
Le simulateur - Le Monde pour calculer les frais liés aux protections menstruelles. 

Les actions menées

Des associations décident de faire tomber les tabous et de sensibiliser l'opinion publique. On fait le point : 

  • Règles élémentaires : fondée en 2015, c'est la première association française créée pour lutter contre la précarité menstruelle. Leur principale mission est de collecter puis de redistribuer des protections hygiéniques. 
  • M.A.Y Association : créée en 2019, cette association a pour but de sensibiliser les jeunes sur les précarités menstruelles en menant des actions, notamment dans les collèges. Des collectes sont organisées. 

Les collectivités, associations...normandes s'engagent aussi dans la lutte contre la précarité menstruelle ! Petit zoom sur des projets à venir

  • À l'Université de Caen : L'association"Sang protection", avec des étudiants, ont lancé un projet pour défendre la lutte contre la précarité menstruelle. Dès la rentrée 2023, des distributeurs de protections hygiéniques gratuites seront à disposition. 
  • À Dieppe : La municipalité va subventionner une initiative qui vise à installer des distributeurs de serviettes hygiéniques dans les collèges et les lycées.
  • À Rouen : Le Réseau "Précarité santé", financé par la Métropole Rouen Normandie, envisage des distributeurs gratuits de protections périodiques d’ici fin 2022.
  • À l'Université de Rouen : des cabanes solidaires sont disposées sur les campus afin de distribuer des produits de première nécessité, dont des protections menstruelles. 

De manière générale, des collectes et redistributions de serviettes, tampons sont organisées par les villes normandes, renseignez-vous. 

 LA VIDEO POUR MIEUX COMPRENDRE
Tara, de @regleselementaires, nous parle de la précarité menstruelle, et de l'association Règles élémentaires.

Simone Média - 2020. 

Un sujet tabou ?  Pas tant que ça : même Catherine et Liliane ont un avis bien tranché sur la question !