Retour en France : à quoi faut-il penser ?

Partir à l'étranger

Après un séjour à l'étranger, on oublie parfois certaines étapes permettant de valoriser son expérience. On vous indique la marche à suivre pour un retour en France optimal.


Certaines démarches sont à engager avant de partir, d’autres dès votre retour en France. Informez-vous sur les démarches, délais et justificatifs qui vous seront demandés.

Valoriser son expérience 

Mettez en valeur sur votre CV les compétences acquises au cours de votre mobilité et illustrez votre expérience sur les réseaux sociaux professionnels. Les outils AKI, Europass et Youthpass et les badges numériques vous aideront à identifier et à valoriser vos nouvelles compétences.  

les Impôts

Il n’y a pas d’harmonisation fiscale en Europe. Dans la plupart des pays européens, les impôts sont prélevés à la source (sur le salaire). En général, c’est la domiciliation fiscale qui s’applique : si vous travaillez moins de 6 mois par an dans un autre pays de l’UE, vous paierez vos impôts en France. Au-delà de 6 mois, vous les paierez dans votre pays de résidence. Si vous travaillez à l’international, vérifiez ce que prévoit la convention fiscale entre la France et votre pays d’accueil. 
http://europa.eu/youreurope - www.impots.gouv.fr 

la retraite 

La prise en compte des périodes de travail à l’étranger varie selon les pays. Les pays de l’UE, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse appliquent la réglementation européenne en matière de sécurité sociale. Une quarantaine d’Etats et de territoires ont également signé une convention avec la France. 
www.lassuranceretraite.fr - www.cleiss.fr