Les métiers du cheval vous attirent ? En selle, on vous donne des pistes !

Jobs, Alternance, Stage

Vous avez toujours été attiré par les chevaux et vous aimeriez en faire votre métier. Oui mais lequel ? Soins, dressage, éducation, sport... il existe de nombreuses possibilités pour se former et travailler dans la filière équine.

 

Et si vous souhaitez rester en Normandie, nous noterons que la région offre de très belles perspectives d'emploi car, depuis 2007, elle est la première région de France à créer des emplois dans cette filière.


Équi-ressources est un service proposé et porté par l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) en partenariat avec la Région Normandie, le Pôle Hippolia, le Pôle Emploi et le Conseil des chevaux de Normandie.

 

Il vous permet d'accéder gratuitement à toutes les infos sur la filière équine :

- les formations et leur parcours (fiches descriptives, vidéos, liste d'organismes de formation, guides, podcast, etc),

- des quiz "Pour quel métier êtes-vous fait ?",

- des offres d'emploi, de stages,

- des études,

- des actualités, etc.

et la possibilité de créer votre propre espace candidat.

 

Véritable « pôle emploi du cheval », il a trois missions :

- rapprocher l’offre et la demande grâce à sa bourse à l’emploi,

- orienter et conseiller les futurs professionnels,

- analyser l’adéquation emploi-formation et proposer des pistes de réflexion et d’amélioration aux acteurs concernés.

 

cheval

Quelques indicateurs en Normandie

En 2019, 3 055 offres ont été diffusées par équi-ressources dont 868 en Normandie.

 

Notre région se caractérise par une forte concentration des offres liées :

- à l’élevage (51 % de l’offre nationale)

- aux métiers transverses (39 % de l’offre nationale)

 

Un tiers des offres d’emploi en Normandie est dédié au métier de palefrenier-soigneur.

 

Le Calvados et l’Orne sont les deux départements les plus pourvoyeurs d’emploi et se caractérisent par un secteur des courses (haras et écuries) très représenté.

 

Quelques données :

• Près d'une offre sur deux propose un CDI et 81 % des offres ne mentionnent aucun niveau de formation souhaité.

• Les candidats sur le marché sont jeunes : 2 candidats sur 5 ont moins de 25 ans et 2 candidats sur 3 sont des femmes

• Les métiers en lien indirect avec le cheval ne sont pas en situation de tension.